X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2784

29 novembre/6 décembre 2017

 

Une semaine pour pas grand chose

Semaine du 20 au 27 novembre 2017

Alors que Wall Street était occupée à fêter Thanksgiving, les marchés européens ont connu une semaine des plus calmes. Les investisseurs ont pris connaissance du compte-rendu de la dernière réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). Il en est ressorti qu’un vif débat avait eu lieu sur la manière de mettre fin aux programmes de rachats d’actifs. Pour certains, compte tenu de la dynamique actuelle de la croissance économique, il faudrait en effet fixer une date de fin et non maintenir un caractère illimité aux injections de liquidités. Mieux encore, il conviendrait de cesser de lier les rachats au niveau de l’inflation, laquelle, rappelons-le, tarde à se manifester dans les proportions souhaitées par la BCE. Au regard de ce débat, une prolongation du plan de soutien au-delà de septembre semble moins probable. Dans le même temps, les premiers résultats des enquêtes PMI ont laissé entrevoir une solide croissance du secteur privé de la zone euro : l’indice composite est ressorti à 57,5, au plus haut depuis avril. Dans le secteur manufacturier, l’indice PMI est même le deuxième plus élevé depuis sa création en 1997. Logiquement, l’euro a progressé face au dollar, et ce d’autant que la crise politique en Allemagne pourrait trouver une issue avec la constitution d’un gouvernement de coalition. En Allemagne justement, le climat des affaires s’est amélioré en novembre : l’indice Ifo a en effet de nouveau progressé pour passer de 116,8 à 117,5, alors que les économistes l’anticipaient en retrait à 116,5. Il s’agit d’un nouveau record. Cette hausse de l’indice conjoncturel est en grande partie liée à celle des perspectives des entreprises. L’institut Ifo a par ailleurs relevé sa prévision de croissance de l’Allemagne pour 2017 à + 2,3 % au lieu de + 1,9 % précédemment. La croissance 2018 pourrait ainsi être supérieure de "quelques dixièmes de points" à l’estimation actuelle de 2 %. Voilà des éléments qui devraient conduire les Allemands à durcir le ton au sein du comité de politique monétaire de la Banque centrale européenne. Aux Etats-Unis, tous les regards étaient tournés vers le secteur de la consommation où les promotions du Black Friday battaient leur plein. De nouveaux records ont semble-t-il été battus en termes de volumes. Pour le reste, les minutes de la Fed sont venues renforcer l’anticipation d’une hausse des taux en décembre. Sur le marché pétrolier, les cours repartaient à la hausse alors que les opérateurs anticipaient une prolongation des quotas de production à l’occasion de la réunion de l’Opep du 30 novembre. Enfin en Chine, on relèvera qu'en date du 23 novembre, l’indice de la Bourse de Shanghai a enregistré sa plus forte baisse quotidienne (- 2,93 %) en presque une année. Il s’affiche ainsi à un plus bas de trois mois. La multiplication d’articles fustigeant les excès du marché boursier dans la presse officielle a provoqué un regain de méfiance des investisseurs. D’autant que les habituels achats menés en fin de séance par les fonds étatiques n’ont mystérieusement pas eu lieu. //

 

Au sommaire de ce numéro

 

#opérations

La semaine a été des plus calmes. Faute d’éléments à même de peser sur le consensus actuel, les marchés ont globalement fait du surplace. Rien de neuf du côté de la réforme fiscale américaine, le "dossier catalan" a été vite refermé tandis que la situation en Arabie Saoudite, visiblement sous contrôle, ne provoquait aucun remous sur les cours du brut.

Nous avons toutefois été en mesure d'alléger nos positions sur une de nos Favorites américaines, comme préconisé la semaine dernière. Etait concerné un solde de titres acquis en 2009 (dans l'intervalle, nous avons multiplié les allers-retours gagnants) pour une performance qui ressort à + 182 %.

Plusieurs dossiers sont encore achetables sur les niveaux actuels au sein de notre sélection de Favorites.

Nous nous plaçons par ailleurs à l'achat, cette fois dans le cadre des Opportunités, sur une valeur décotée : les perspectives du groupe semblent avoir été ignorées.

Dernièrement, nos opérations de stock picking (conformes à notre stratégie du moment) se sont révélées toutes gagnantes. Gageons qu'il en sera de même cette fois-ci. //

 

#économie

Royaume-Uni : au-delà du "Brexit"

La résistance affichées par l'économie britannique suite au vote en faveur du "Brexit" a semble-t-il vécu. Les fondamentaux économiques du pays se dégradent depuis plusieurs mois. Que doivent faire ceux qui détiennent des titres britanniques dans leur portefeuille ? //

 

#regard_sur

Bourse : les sanctions se multiplient

Dans un environnement boursier toujours très calme, certaines valeurs (qui n'ont pas été conseillées dans nos colonnes) ont été "massacrées". Est-ce justifiée ? Que doivent faire les actionnaires de ces dernières ? Plusieurs cas précis sont présentés, parmi lesquels Altice, EDF, Elior ou General Electric. //

 

#nouvelles_des_favorites

Carrefour va ouvrir le dimanche

Mais aussi Danone / IBM / Linde / LVMH / Procter & Gamble / Saint-Gobain / Unilever / Worldline //

 

#recommandations

Nos conseils sur les Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique, les changements de limites, les dernières opérations //

 

#fiche_favorite

LafargeHolcim

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

#regard_sur

Unilever poursuit ses emplettes

Le géant des produits de grande consommation tente de dynamiser ses ventes. Faute de pouvoir compter sur ses propres marques. Retrouvez notre conseil sur cette valeur et nos limites d'intervention.

Total : S&P est plus confiant

La stratégie du groupe a été validée par S&P Global Ratings. Total constitue toujours une piste d'investissement de choix. Mais encore faut-il savoir intervenir au bon moment... //

 

#opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à fort potentiel mais à risque élevé //

 

#questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction (Comment justifier votre objectif sur cette valeur de la biotechnologie ? / Réforme fiscale : faut-il anticiper ses versements sur un PEA-PME avant le 31 décembre ? ) //

 

#bloc-notes

Cette semaine, nous revenons sur l'attractivité de la zone euro pour les gestionnaires de fonds, les immenses besoins financiers de la France et son colossal appétit fiscal. //


#par_dessus_le_marché

L'image de la France s'améliore. //

 

Et toujours : 8 jours en Bourse, nos conseils sur les opérations sur titres, nos brèves de fiscalité, nos brèves, le chiffre de la semaine et le graphique de la semaine //



 


Sommaires précédents >>