X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2766

5/12 juillet 2017

 

Au rythme des banquiers centraux

Semaine du 26 juin au 3 juillet 2017

La parlote des banquiers centraux a occupé les investisseurs tout au long de la semaine. En Europe, Mario Draghi a provoqué une hausse de l’euro en jugeant que les risques de déflation avaient disparu et que les éléments d’une relance des prix étaient en place. L’euro a atteint un plus haut de dix mois face au billet vert, à 1,1448 $. La devise européenne a profité de l’optimisme affiché par Mario Draghi, le Président de la Banque centrale européenne. Selon ce dernier, "tous les signaux indiquent maintenant un renforcement et un élargissement de la reprise dans la zone euro". La réduction de l’écart de croissance entre l’Amérique et l’Europe constitue un soutien pour l’euro. Son optimisme sur le sujet a d’autant plus pris de court les opérateurs que les dernières statistiques pointaient plutôt vers un ralentissement de la hausse des prix. Quoi qu’il en soit, la progression de la monnaie unique a quelque peu déstabilité les actions européennes en faisant trébucher les valeurs les plus sensibles à l’évolution de la parité euro/dollar comme LVMH, Airbus ou encore Essilor. De l’autre côté de l’Atlantique, Janet Yellen, la Présidente de la Réserve fédérale, a pour sa part estimé qu’il était justifié de "relever les taux d’intérêt très progressivement à des niveaux qui resteront sans doute relativement bas, encore que rien ne soit certain à ce sujet". Bref, rien de neuf sous le soleil... si ce n’est que plusieurs membres du comité de politique monétaire de la Fed ont évoqué leur inconfort face au niveau élevé des prix des actions en Bourse. Dès lors, certains intermédiaires craignent que les taux d’intérêt ne soient in fine relevés non pas pour calmer une surchauffe économique (nous en sommes loin) mais plutôt pour freiner l’exubérance boursière. Dans ce contexte, les taux à 10 ans ont rebondi tandis que l’once d’or a sensiblement reculé. Sur le front des données macroéconomiques, les surprises ont été plutôt rares. Nous noterons malgré tout le relèvement de la croissance des Etats-Unis (voir ci-dessous), la chute inattendue des promesses de ventes dans l’immobilier américain (-0,8%, contre +0,9% anticipé) et l’étonnant rebond du PMI de Chicago (65,7 contre 58,1 anticipé). De janvier à mars, le Produit intérieur brut de l’économie américaine a progressé de +1,4% en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières. Cette performance est supérieure à l’estimation précédente, laquelle était ressortie à +1,2%. Dans le détail, il apparaît que les dépenses de consommation ont finalement progressé de +1,1% et non de +0,6%, ce qui explique en grande partie le relèvement de 0,2 point. Les exportations et les dépenses publiques ont également été révisées dans le bon sens. Cette semaine, le Fonds monétaire international a malgré tout abaissé ses prévisions de croissance pour l’économie des États-Unis à +2,1% cette année et en 2018, dans l’attente d’un hypothétique plan de relance. Cette semaine, les chiffres mensuels de l’emploi américain seront particulièrement attendus. //

 

Au sommaire de ce numéro

 

#opérations

Cette semaine, une phase "baissière" a pris forme sur les marchés financiers alors que les investisseurs ont eu parfois du mal à suivre les tergiversations des banquiers centraux (voir ci-dessus). Dans ce contexte, les corrections les plus importantes se sont produites sur les valeurs ayant le plus progressé depuis le début de l’année. Nous avons comme convenu la semaine dernière procédé à un nouvel allègement bénéficiaire sur une Favorite, lequel s'est soldé par un gain plus qu'appréciable de +87,62%. Nous programmons un achat/renforcement pour cette semaine, toujours dans le cadre de notre sélection centrale. Il s'agit en l'espèce d'un dossier décoté. L'approche de la trêve estivale doit vous inciter à vous pencher sur votre portefeuille et à prendre les décisions qui s'imposent afin de réduire le risque de ce dernier. Nous reviendrons sur le sujet la semaine prochaine de manière pratique. //

 

#stratégie

Trump et Wall Street : du rêve au cauchemar ?

L'indulgence des investisseurs vis-à-vis de l'administration Trump pourrait bientôt prendre fin. La réforme fiscale semble avoir du plomb dans l'aile. Seuls les éléments les plus nocifs de son programme risquent d'être conservés par le Président des Etats-Unis. Les marchés vont donc devoir changer leur fusil d'épaule. Ce qui risque de provoquer quelques turbulences. //

 

#économie

France : le risque de la déception

Les statistiques témoignent d'une amélioration de la situation économique française. Les décisions du nouveau gouvernement sont dès lors très attendues. Attention, toute déception aura de lourdes conséquences... //

 

#nouvelles_des_favorites

Alphabet : le groupe refuse l'amende

AccorHotels / Atos / Carrefour / Nestlé / Rio Tinto / Saint-Gobain

 

#recommandations

Nos conseils sur les Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique, les changements de limites, les dernières opérations //

 

#fiche_favorite

Danone

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

#regard_sur

Total mise sur l'Iran

Le groupe pétrolier a fait le choix de profiter de l'allègement des sanctions contre l'Iran pour investir massivement dans le pays. Ce qui n'est pas sans risque eu égard à la politique de l'administration Trump vis-à-vis de Téhéran. Nous modifions nos limites d'intervention sur la valeur

Veolia : réorganisation de l'eau en France

Le géant de l'eau va revoir l'organisation de sa branche française pour inverser une dynamique jugée négative. Nous modifions nos limites d'intervention sur la valeur. //

 

#opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à fort potentiel mais à risque élevé //

 

#questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction (Suite à l'introduction d'ALD, que faire désormais ? / Comment se prémunir contre une baisse des marchés ? / Votre avis sur General Electric ? / Votre avis sur TechnipFMC ? Option de dividende pour Carrefour, que faire ?  //

 

#bloc-notes

Cette semaine, nous revenons sur les égarements français dans le cadre de la taxe sur les transactions financières et sur les risques qui pèsent actuellement sur l'économie mondiale, selon la BRI.

 

Et toujours : 8 jours en Bourse, nos conseils sur les opérations sur titres, nos brèves de fiscalité, nos brèves, le chiffre de la semaine et le graphique de la semaine //



Sommaires précédents >>