X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Le marché se repose sur la Fed

PROPOS UTILES #2860 / 19 au 26 juin 2019

 

Abonnez-vous ici

 

Point hebdomadaire

Semaine du 11 au 17 juin 2019

Tout au long de la semaine écoulée, les opérateurs ont accueilli les mauvaises nouvelles avec sérénité. Selon le raisonnement "en vogue", chaque donnée pointant vers un affaiblissement de l’économie et de l’inflation renforce la probabilité d’une baisse des taux d’intérêt aux Etats-Unis et en Europe, laquelle est jugée favorable pour les marchés d’actions.

 

Ainsi, le repli de l’indice Empire State (-8,6 en juin contre 17,8 en mai), censé refléter l’évolution de l’activité manufacturière dans la région de New York, n’a pas inquiété en dépit d’une chute marquée des nouvelles commandes. Selon l’enquête de l’Université du Michigan, la confiance du consommateur américain pour les six prochains mois a reculé en juin (88,6 contre 93,5 en mai), affectée par les impressions défavorables liées à la guerre commerciale. Là encore, les investisseurs y ont vu une raison pour la Fed de réduire le loyer de l’argent. D’autant que le rythme de l’inflation demeure inférieur à son objectif. L’indice des prix à la consommation n’a augmenté que de +0,1% en mai, ce qui porte sa progression à +1,8% sur un an. Logiquement, les taux à 10 ans américains ont inscrit un nouveau plus bas. Les taux américains à 10 ans ont enregistré une nouvelle décrue qui les a ramené à un plus bas de deux ans. En six mois, ils sont passés de 3,20% à 2,04%. L’inversion de la courbe des taux, accueillie une première fois depuis 2007 avec effroi en mars dernier, est définitivement actée. La probabilité d’une récession aux Etats-Unis est désormais très élevée, de même que celle d’une baisse des taux de la Fed en juillet prochain (80%).

 

En zone euro, Mario Draghi n’a pas attendu la réunion officielle de la Banque centrale européenne (BCE) pour adopter un ton laxiste. "De nouvelles réductions des taux directeurs [...] font toujours partie de ses outils", a-t-il ainsi déclaré. Comme si le doute était encore permis...

 

Dans ce contexte, les tensions dans le Golfe d’Oman sont passées au second plan. Les Etats-Unis s’apprêtent pourtant à envoyer des renforts au Moyen-Orient tandis que l’Iran va réduire ses engagements sur le nucléaire. Le cours du baril n’a guère réagi à ces annonces, pas plus qu’à celle d’un probable maintien des quotas de production.

 

Enfin, en Chine et au mois de mai, la croissance de la production industrielle est ressortie à +5%, contre +5,4% en avril. Inférieure aux attentes des économistes, elle a atteint un plus bas de 17 ans. Dans le même temps, l’investissement en actifs immobilisés a également progressé dans des proportions moindres que prévu (+5,6% sur la période allant de janvier à mai). étonnamment, les investissements dans les grands travaux, régulièrement utilisés par Pékin pour soutenir la croissance, ont aussi fléchi (+4% en mai, contre +4,4% en avril). Seules les ventes au détail ont rebondi en mai (+8,6%). Il faut toutefois rappeler qu’elles n’avaient progressé que de +7,2% en avril, ce qui constituait un point bas de 16 ans... //

 

Les Opérations de la semaine

Les marchés ont végété cette semaine alors que les investisseurs n’avaient d’yeux, une fois encore, que pour les banques centrales. La Fed sonnera la charge cette semaine et les exégètes auront alors à faire. Les investisseurs espèrent qu’elle ouvrira ostensiblement la porte à une baisse de taux, attendue pour juillet. De son côté, la BCE communique sans grandes limites, laissant entendre tout et son contraire. Mais le caractère de nouveau très accommodant de l’institution de Francfort ne fait plus guère de doute.

Dans ce cadre, nos achats/renforcements "programmés" jusqu'à tout récemment ont été remisés (pour un temps). Malgré tout (il existe toujours des situations "exceptionnelles"), nous avons pu regarnir cette semaine notre position sur une Favorite. Et une autre valeur de notre sélection centrale est à surveiller de très près, cette fois pour un allègement bénéficiaire. //


Sommaire Propos Utiles #2860

Semaine du 19 au 26 juin 2019

 

A l'affiche

Raytheon/United Technologies, Legrand et Dassault Systèmes

Au delà de nos sélections (Favorites et Opportunités), quelles valeurs ou secteurs ont fait parler d'eux cette semaine ? Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

 

Stratégie

Les banques centrales, trop attendues ?

De nouveau, les investisseurs n’ont d’yeux que pour les banques centrales. Cette attente risque toutefois d’être déçue alors que la marge de manœuvre de la Fed et de la BCE reste étroite et encore à définir. //

 

Le Cahier des Favorites

Quatre pages consacrées chaque semaine à nos Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique //

Les Nouvelles des Favorites

Résultats, opérations de croissance externe, rumeurs : retrouvez chaque semaine toute l'actualité de nos valeurs //

Le Tableau des nos Favorites

Le coeur de notre publication est constitué d'un tableau synthétique sur deux pages reprenant chacune de nos positions. Performance, PER, rendement, limites d'intervention et recommandations spécifiques, répartitions types, dernières opérations d'achat et de vente. //

La Fiche Favorite

Chaque semaine, une de nos Favorites est passée à la loupe

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur. //

 

Regard sur

Rio Tinto

Le groupe minier spécialisé dans le fer reste très entouré en dépit d’un contexte économique plus difficile. Comment expliquer cette (apparente) contradiction ? Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

LVMH

De bons résultats pour Chanel et des perspectives sectorielles très alléchantes : LVMH et les valeurs du luxe continuent de bien se comporter. Mais un risque important reste encore négligé par les marchés. Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

 

Opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à potentiel mais à risque élevé. //

 

Regard sur

Aéronautique : un horizon plus incertain qu'il n'y paraît ?

Les deux grands constructeurs d’avions commerciaux ont renforcé leur domination. La faiblesse de leurs clients pourrait toutefois les rattraper. Retrouvez notre analyse sectorielle. //

 

Questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction

Que pensez-vous de Lumibird ?

Que pensez-vous de Wallix ?

Tracker ETF Short Gvt : pourquoi le vendre ? //

 

Et toujours

Nos conseils sur les Opérations sur titres (OST), introduction en Bourse et augmentations de capital

Nos brèves de fiscalité

Twitter en a parlé

Nos brèves économiques et financières

Le chiffre de la semaine

Le graphique de la semaine //

 

Abonnez-vous ici