X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Sommaire PU 3017 (4/10/2022)

Le point hebdomadaire sur les marchés

Des marchés toujours très volatils

Au cours de la semaine passée, les investisseurs ont de nouveau fait preuve d’une grande fébrilité. Si les écarts hebdomadaires restent relativement contenus, la volatilité quotidienne n’en a pas moins perduré. Les trois grands indices américains ont par ailleurs inscrit un nouveau plus bas annuel. Toujours en quête d’une inflexion sur le front de l’inflation, les opérateurs n’ont guère apprécié de voir l’indice des prix à la consommation de la zone euro atteindre +10% en septembre sur un an (contre +9,1% en août). D’autant qu’en Allemagne, cet indicateur...

La suite en accès libre en cliquant ici

 

Nos opérations rélisées cette semaine

3 achats/renforcements (Favorites)

 

A l'affiche

Nexity / Colruyt (BE) / Apple (USA)

 

Etudes de valeurs

Pernod Ricard / RWE (ALL) / TotalEnergies 

 

Cahier des Favorites

Nouvelles des Favorites / Tableau des Favorites / Recommandations / Dernières opérations / Fiche Favorite

Pour comprendre notre méthode d'investissement, cliquez ici

 

Les Opportunités

Nos valeurs "spéculatives"


Stratégie

Les ratios de valorisation flanchent nettement

En juin dernier, lors de notre point sur les valorisations du CAC 40, il était apparu que le cycle de normalisation des ratios de valorisation était finalement bel et bien engagé après une période de flottement sur la seconde partie de l’année 2021. Trois mois plus tard, nous constatons que le phénomène s’est accéléré. Quoi de plus logique dans un environnement monétaire de moins en moins laxiste ? Depuis le début de l’année, les banques centrales de la plupart des pays développés ou émergents relèvent leurs taux directeurs dans le sillage de la Réserve fédérale. Ce mouvement débouche sur une chute des marchés obligataires dans des proportions inédites depuis les années 1990 en Europe et l’après-guerre aux Etats-Unis. Nous pouvons d’ailleurs utiliser le terme de krach obligataire tant l’ampleur et la rapidité du retournement ont pris les investisseurs par surprise. Lorsque le taux des emprunts d’état à 10 ans se situe entre 2% et 5% en Allemagne, en France, en Italie ou encore aux Etats-Unis, la donne n’est plus la même pour valoriser les actions. Les futurs revenus et bénéfices des entreprises cotées n’ont tout simplement plus la même valeur aux yeux des investisseurs. Par ailleurs, le rendement offert sur l’obligataire rend moins attractif celui calculé sur la base des dividendes distribués. [...] Lire la suite ici 


Nos réponses à vos questions

Que penser de Genfit ?

Que penser d’Hopium ?

Certificat "Géants de la Tech", qu’en penser ?

Des précisions sur notre limite base pour Unibail Rodmaco Westfield


Propos Utiles / 48 numéros par an / 12 pages / version papier et/ou numérique

Abonnez-vous ici