X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2806

9/16 mai 2018

 

Le marché hésite

Semaine du 30 avril au 7 mai 2018

Au cours des dernières séances, les marchés boursiers ont eu du mal à tenir un cap. Tant les données macroéconomiques que les publications trimestrielles d’entreprises ont finalement eu du mal à convaincre les investisseurs de se porter à l’achat.

Comme prévu, la Réserve fédérale a maintenu ses taux directeurs inchangés. Les responsables de la politique monétaire américaine ont souligné que l’inflation avait touché en mars la cible des 2% pour la première fois en un an. Pour autant, ils ont indiqué s’attendre à ce que la hausse des prix s’établisse autour de cet objectif "symétrique" à moyen terme, ce qui signifie qu’ils pourraient tolérer une inflation supérieure à 2% avant d’accélérer notablement le rythme de hausses des taux d’intérêt. Et ce d’autant plus que les membres de la Fed semblent dans le même temps s’inquiéter de l’orientation de la croissance. Le passage de leur communiqué faisant référence à "un renforcement des perspectives économiques" a ainsi été supprimé.

Au mois d’avril, l’économie américaine a créé 164 000 postes, soit moins qu’attendu par le consensus des économistes (191 000). Par ailleurs, l’inflation salariale s’est établie à +2,6% en rythme annualisé, là encore à un niveau inférieur aux attentes (2,7%). Le taux de chômage est en revanche tombé à un plus bas de 17 ans et demi à 3,9% avec le retrait d’un certain nombre de chômeurs du marché du travail. Le taux de participation a en effet reculé de 0,1 point à 62,8%. L’ensemble de ces données donne une image plutôt mitigée de la dynamique de l’emploi aux Etats-Unis. La tendance au ralentissement se confirme mais le niveau encore élevé des créations devrait inciter la Fed à poursuivre les hausses de taux.

Sur le front du commerce international, l’impasse demeure dans les discussions entre les Etats-Unis et la Chine, et ce à moins de 15 jours de la mise en œuvre attendue de droits de douane punitifs par Washington. L’administration Trump réfléchirait par ailleurs à restreindre les activités des équipementiers télécoms chinois aux Etats-Unis. 

Dans la zone euro, les prix à la consommation n’ont augmenté que de +1,2% en avril sur un an, renforçant ainsi l’idée que la BCE ne durcira que très progressivement sa politique monétaire.

Le baril de pétrole WTI a par ailleurs franchi le cap des 70 $ pour la première fois depuis novembre 2014 alors que des tensions entre l’Iran et Israël étaient évoquées. Enfin, il convient de noter que de vives turbulences monétaires secouaient l’Argentine et surtout la Turquie. L'inflation dans ce pays a augmenté plus que prévu en avril pour atteindre près de +11%. L’agence de notation Standard & Poor’s a par ailleurs dégradé la note dela Turquie. Comme beaucoup d’investisseurs, elle s’inquiète du dérapage des prix, de l’envolée des déficits et des penchants autoritaires du régime. Dans la foulée, la livre turque a plongé à un nouveau plus bas face au dollar, renforçant les craintes d’une crise majeure. //

 

Les Opérations de la semaine

Cette semaine de Bourse écourtée (le bouclage de ce numéro a été opéré le lundi 7 mai pour des cours de clôture relevés le vendredi 4 mai) n’a pas été marquée par des bouleversements notables. étrangement, les investisseurs sont restés insensibles aux bruits de bottes en provenance du Moyen-Orient (et à la hausse concomitante des prix du brut) pour rester concentrés sur les seuls éléments positifs (discours une fois encore accommodant du  Président de la Banque centrale européenne, taux de surprises positives supérieur à sa moyenne historique pour ce qui est des résultats trimestriels). Du côté de nos valeurs, aucune opération n’est à relever cette semaine.

Nos deux derniers achats opérés dans le cadre des Opportunités se comportent bien avec un gain respectif de +9% en très peu de temps. Le stock picking reste de mise alors qu'un nouvel échec sur les 5 500 pts semble se profiler. //

 

Stratégie

Les raisons de la hausse du CAC 40

Une fois encore, les investisseurs ont tourné le dos aux éléments négatifs. Avec comme conséquence une envolée du CAC40 de plus de +8% en quasi ligne droite depuis le point bas de mars. Ce mouvement va-t-il et peut-il se poursuivre ? //

 

Regard sur

Worldline

La filiale d'Atos a affiché un rythme de croissance satisfaisant sur les trois premiers mois de l'année. Retrouvez notre analyse et notre conseil sur cette valeur. //

Veolia Environnement

Le groupe a publié des trimestriels supérieurs aux attentes. L'activité est bien orientée grâce aux nouvelles activités développées en interne. Retrouvez notre analyse et notre conseil sur cette valeur. //

 

Le Cahier des Favorites

Quatre pages consacrées chaque semaine à nos Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique //

Les Nouvelles des Favorites

Résultats, opérations de croissance externe, rumeurs : retrouvez chaque semaine toute l'actualité de nos valeurs //

Le Tableau des nos Favorites

Le coeur de notre publication est constitué d'un tableau synthétique sur deux pages reprenant chacune de nos positions. Performance, PER, rendement, limites d'intervention et recommandations spécifiques, répartitions types, dernières opérations d'achat et de vente //

La Fiche Favorite

Chaque semaine, une de nos Favorites est passée à la loupe

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

Regard sur

Nestlé

Le groupe va accroître son chiffre d'affaires aux Etats-Unis dans le secteur du café via un accord de licence avec Starbucks. Retrouvez notre analyse et notre conseil sur cette valeur. //

Schneider Electric

Le poids lourd de la gestion de l'énergie a opéré une acquisition d'envergure en Inde à un prix plutôt raisonnable. Un pari pour l'avenir. Retrouvez notre analyse et notre conseil sur cette valeur. //

 

Opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à fort potentiel mais à risque élevé. //

 

Economie

Les Nouvelles des Emergents

Les investisseurs s'inquiètent de la situation au Brésil après avoir fait le pari d'une reprise de la croissance. L'Inde déçoit malgré son potentiel tandis que la Chine tente d'amadouer Donald Trump. L'Afrique du Sud reste à surveiller de près. //

 

Questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction

Warren Buffet vend sa participation dans IBM et achète des actions Apple. Qu'en pensez-vous ?

Dividende d'action étrangère et crédit d'impôt.

Pourquoi ne pas tenter un achat d'AB Science ? //

 

Et toujours

Nos conseils sur les Opérations sur titres (OST)

Nos brèves de fiscalité

Nos brèves économiques et financières

Le chiffre de la semaine

Le graphique de la semaine //

 

Sommaires précédents >>