X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

L'optimisme ne se dément pas
Les conditions générales qui prévalaient fin 2019 demeurent identiques au début de ce nouvel exercice. Pour les investisseurs, l’optimisme reste ainsi de mise, et qu’importe le chemin parcouru depuis un an et sur le dernier mois où un véritable rally s’est mis en place, parallèlement à l’injection quasi-quotidienne de liquidités par la Fed. Cette semaine donc, les indices américains ont inscrit de nouveaux records historiques, portés – quelle nouveauté ! (lire la suite)
Trump fera (encore) la pluie et le beau temps en 2020
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission du jour : "Pourquoi Trump va continuer de faire la pluie et le beau temps cette année". En 2019, le Président américain a fortement influencé l'évolution des marchés financiers. Il a entretenu l'espoir d'un accord commercial entre les (lire la suite)
La géopolitique fait son retour
Les investisseurs ont débuté l’année avec une montée des risques géopolitiques. L’attaque de l’ambassade américaine en Irak puis la réponse de Washington, à savoir l’élimination sur le sol irakien du général iranien commandant de la force El Qods, Qassem Soleymani, font en effet craindre une escalade. Téhéran a d’ores et déjà promis une "vengeance terrible", tandis que Donald Trump s’est dit prêt à (lire la suite)
Le marché finit l'année en roue libre
A quelques séances de la fin de l’année, les investisseurs ont d’ores et déjà commencé à figer leurs portefeuilles. Le récent projet d’accord commercial annoncé entre les Etats-Unis et la Chine n’a pas suscité un enthousiasme débridé. Et même si le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, se dit convaincu que cet accord de phase 1 (sur 3) sera signé début janvier, des doutes persistent sur sa faisabilité.   Dans le même (lire la suite)
Le CAC40 accroche les 6 000 pts
Noël avant l’heure. L’optimisme des investisseurs a conduit le CAC40 à inscrire un sommet inédit au-dessus des 6 000 pts lors de la séance du 16 décembre, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 12 ans.   A Wall Street également, la fête était au rendez-vous, les indices s’adjugeant également de nouveaux records. En effet, les inquiétudes se sont dissipées une à une. En premier lieu, la victoire écrasante des conservateurs aux (lire la suite)
Les investisseurs se font plus partagés
Les initiatives sont restées globalement limitées, les indices reprenant leur souffle, mais sans grande conviction. La Fed et la Banque centrale européenne (BCE) se réuniront cette semaine. Mais personne ne s’attend à une quelconque annonce à même de modifier leur biais qui devrait donc rester très accommodant.   Toutefois, une autre échéance est en ligne de mire. En effet, le dimanche 15 décembre, et faute d’accord d’ici là (lire la suite)
Introductions en Bourse : sont-elles à nouveau intéressantes ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission du jour : "Pourquoi il faudra s'intéresser aux prochaines introductions à la Bourse de Paris". Pendant plusieurs années, les introductions à la Bourse de Paris ont consisté à vendre aux investisseurs particuliers de (lire la suite)
Le retour de Trump
Les investisseurs se préparaient à vivre un mois de décembre des plus tranquilles. D’aucuns commençaient à évoquer le début d’un rally de fin d’année tandis que le Vix, l’indice de volatilité, évoluait sur ses plus bas, preuve que la sérénité était de mise. Puis Donald Trump a tweeté.   Selon lui, le Brésil et l’Argentine orchestrent chacun une "dévaluation massive" de leur monnaie pour soutenir leurs exportations vers les Etats-Unis. Dès lors, le (lire la suite)
Chine/Etats-Unis : l'interminable pas de deux
Un jour, c’est oui, un autre jour, c’est non. La phase 1 de l’accord commercial promis par Washington et Pékin se fait toujours désirer. Au cours de la semaine, les relations entre les deux superpuissances se sont tout d’abord envenimées après l’adoption par le Sénat d’un texte soutenant la démocratie à Hong Kong. Puis Wilber Ross, le secrétaire d’Etat américain (lire la suite)
Les négociations commerciales s'enlisent
Wall Street inscrivait de nouveaux records cette semaine, tandis que les places européennes reprenaient leur souffle. La récente envolée manque désormais de soutiens crédibles alors que, sur le front commercial, des signaux pour le moins contradictoires étaient envoyés.   L’optimisme le dispute ainsi au pessimisme, au gré des indications venant des protagonistes chinois et américains. La phase 1 de l’accord tant attendu soulève d’importantes (lire la suite)