X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2791

24/31 janvier 2018

 

Nouveaux records à Wall Street

Semaine du 15 au 22 janvier 2018

Les Bourses européennes ont cette semaine grappillé quelques points tandis que Wall Street inscrivait de nouveaux records. Rien de bien nouveau, donc. L’optimisme restait en effet de mise du côté des entreprises américaines avec une hausse attendue des profits de +12,4% sur le 4ème trimestre, selon les données de Thomson Reuters. Les parapétrolières comme Schlumberger et Halliburton étaient plus particulièrement entourées alors que le prix du baril de WTI, à 64 $, restait sur ses récents sommets. Les banques, quant à elles, voyaient leurs comptes se dégrader au plan comptable en raison de l’adoption de la réforme fiscale (les crédits d’impôt différés hérités des pertes enregistrées pendant la crise ont perdu de la valeur alors que le taux de l’impôt sur les sociétés va nettement reculer). A ce sujet toujours, Apple indiquait vouloir rapatrier aux Etats-Unis une partie de son trésor de guerre parqué à l’étranger. La réforme fiscale adoptée en toute fin d’année 2017 permet en effet d'opérer de la sorte (les sommes en jeu sont globalement estimées à 2 800 Mds $). Ces profits ne seront taxés qu’au taux de 15,5 % pour un paiement pouvant s’étaler sur les huit ans. La firme à la pomme dispose à cet égard d’une trésorerie offshore de 252 Mds $ et a annoncé vouloir profiter de cette opportunité. Apple va ainsi devoir payer près de 38 Mds $ de taxes. Une hausse du dividende et des rachats d’actions semblent dès lors probables. Des opérations de croissance externe sont également attendues (Netflix est ainsi vu comme une cible). La saison des publications n’en est toutefois qu’à ses débuts alors que seules 60 firmes de l’indice S&P500 ont jusque-là publié leurs chiffres. La nervosité des opérateurs liée au shutdown (la fermeture des administrations faute d’accord sur leur financement) s’est révélée très limitée. Celui-ci prenait d’ailleurs fin après trois jours suite à la signature d’un accord entre Républicains et Démocrates, une annonce qui était saluée par une hausse des indices. Et ce même si la question du financement de l’Etat fédéral se reposera dès le 8 février. Du côté des statistiques, la semaine aura été des plus calmes. Outre-Atlantique, on retiendra le repli de l’indice Empire State (activité manufacturière de la région de New York). Les tensions s’apaisaient à la marge sur l’obligataire (0,834 % pour l’OAT à 10 ans) tandis que l’euro restait sur des niveaux élevés après avoir touché un sommet à 1,2324 $. La bonne orientation de la croissance européenne et l’anticipation d’un durcissement des conditions de crédit sur le Vieux Continent, peut-être plus rapide qu’attendu jusque-là, ont favorisé ce mouvement. La fermeture des administrations américaines a également profité à la monnaie unique, de manière temporaire. //

 

Au sommaire de ce numéro

 

#opérations

"Le sentiment général reste positif, voire euphorique", écrivions-nous la semaine dernière. De nouveaux excès en ce sens ont manifestement été commis au cours des cinq derniers jours alors que l'indice Risk Appetite de Goldman Sachs évolue sur des niveaux jamais vu. Il paraît difficile d'accompagner un mouvement qui semble avoir perdu toute rationalité. Faut-il acheter maintenant ? Difficile à imaginer... Attendre ? Et si le creux espéré ne se concrétisait jamais ? Voilà la dilemme actuel de nombreux investisseurs individuels.

Nos lecteurs se montrent à cet égard plus sereins : ils ont su alléger consciencieusement leurs positions sur les dossiers les plus "sur-achetés" et disposent à cet égard d'un volant de liquidités confortable (la concrétisation de leurs plus-values). Ils ne restent pas pour autant les bras croisés alors que les marchés recellent toujours de belles occasions, quel que soient le contexte et la conjoncture.

Ainsi par exemple, nous nous portions à l'achat début septembre sur une valeur que nous jugions injustement "massacrée". Depuis, elle a gagné près de +16%...

Cette semaine, nous avons dans le même ordre d'idée pris position dans le cadre des Favorites sur une société française actuellement délaissée. Celle-ci est encore achetable, même si elle semble déjà avoir pris le train de la hausse. Nous plaçons de grands espoirs dans ce dossier. //

 

#regard_sur

Carrefour dévoile son plan 2022

Le géant de la distribution semble enfin vouloir répondre aux enjeux actuels de son secteur en mettant l'accent sur le digital et le bio. Mais Alexandre Bompard est allé plus loin. Que faut-il penser des annonces faites ce mardi ? Retrouvez notre conseil sur ce dossier emblématique de ce début d'année. //

 

#regard_sur

Retrouvez notre conseil argumenté sur deux valeurs (Favorite ou Opportunité) qui ont fait l'actualité. Cette semaine, Nestlé et Sanofi. //

 

#le_cahier_des_favorites

Quatre pages consacrées chaque semaine à nos Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique.

Les Nouvelles des Favorites

Résultats, opérations de croissance externe, rumeurs : retrouvez chaque semaine toute l'actualité de nos valeurs

Le Tableau des nos Favorites

Le coeur de notre publication est constitué d'un tableau synthétique sur deux pages reprenant chacune de nos positions. Performance, PER, rendement, limites d'intervention et recommandations spécifiques, répartitions types, dernières opérations d'achat et de vente

La Fiche Favorite

Chaque semaine, une de nos Favorites est passée à la loupe

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

#questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction

Que pensez-vous d’Alibaba ?

Vers une longue stagnation des Bourses après la hausse de ces derniers temps ?

Le Gold Bullion Securities n’est plus achetable chez mon courtier, pourquoi ?

Très important gain sur GTT après votre conseil, mais que faire maintenant ?

L'aéronautique est absente de vos sélections, pourquoi ? //

 

#bloc-notes

Un Allemand à la tête de la BCE ?

Les actions restent plébiscitées par les gérants //

 

#par_dessus_le_marché

Un ministre schyzophrène, ou comment Bruno Le Maire est tour à tour libéral et étatiste... //

 

#et_toujours

Nos conseils sur les Opérations sur titres (OST)

Nos brèves de fiscalité

Nos brèves économiques et financières

Le chiffre de la semaine

Le graphique de la semaine //

 

 

 

Sommaires précédents >>