X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2790 "Spécial Stratégie 2018"

17/24 janvier 2018

 

Et la hausse se poursuit...

Semaine du 8 au 15 janvier 2018

Les marchés européens ont été hésitants cette semaine, laquelle fut par ailleurs écourtée à Wall Street (lundi férié au titre du Martin Luther King Day). L’appréciation de l’euro face aux autres devises a constitué l’élément marquant de ces cinq jours de Bourse. La monnaie unique se traitait dans la zone des 1,2260 $ après avoir atteint un sommet depuis décembre 2017. L’espoir de voir se former un gouvernement de coalition en Allemagne et les perspectives unanimement saluées de la zone euro en termes de croissance au titre de 2018 expliquent ce mouvement. Mais ce n’est pas tout. La Banque centrale européenne (BCE) a en effet laissé entendre qu’elle pourrait ajuster son discours dès le début de l’année, ce qui a eu pour effet de faire grimper les rendements des emprunts d’états de l’union monétaire (0,84 % pour le 10 ans français) et la devise commune. De l’autre côté de l’Atlantique, les records se sont enchaînés de nouveau. La saison des résultats trimestriels a débuté mais il est trop tôt pour en tirer le moindre enseignement. Les investisseurs se sont faits peur suite à une information publiée par Bloomberg, et démentie depuis, laissant penser que la Chine allait ralentir ou suspendre ses achats d’emprunts du Trésor américain. Pour les stratégistes, il s’agirait en fait plus d’une menace de Pékin dans le cas où Donald Trump déciderait de mettre en place des sanctions commerciales contre l’ex-Empire du milieu. Du côté des statistiques, l’inflation sur un an ressortait à + 2,1 % en décembre aux états-Unis tandis que les ventes de détail gagnaient + 0,4 % sur la même période, conformément aux attentes. Ailleurs, le pétrole poursuivait sa progression (le WTI s’échangeait vers 66 $) après l’annonce d’une baisse inattendue de la production de brut aux états-Unis. Des risques de surchauffe sont évoqués. L’or poursuivait sa remontée avec une once dans la zone des 1 338 $. //

 

Au sommaire de ce numéro

 

#opérations

La hausse se poursuit donc sur les Bourses, timidement en Europe, et plus généreusement outre-Atlantique. Le sentiment général est positif, voire euphorique, à en juger par les positions prises par les gérants de portefeuilles et la mesure du sentiment général des investisseurs. Dans ce cadre, nous avons été en mesure de procéder à un allégement sur une de nos Favorites qui a récemment retrouvé un allant certain. Sur cette opération, nos lecteurs affichent un gain de + 17,75 % pour une durée de détention inférieure à deux mois.

Parmi nos Opportunité cette fois, c'est-à-dire nos valeurs plus "spéculatives", une autre opération gagnante est à noter : le gain ressort sur celle-ci  à + 19,40 % pour une détention cette fois de 9 mois. Nous conservons le solde de nos titres dans un environnement qui devient plus porteur spécifiquement pour ce secteur d'activité.

Note stratégie globale reste la même qu'à la fin 2017, comme nous le justifions dans les pages suivantes. //

 

#Spécial Stratégie 2018

Sentiment des investisseurs, valorisation et risques de marchés

Début 2017, la communauté économique et financière se voulait plutôt prudente alors que plusieurs risques étaient identifiés. L’élection de Donald Trump faisait notamment craindre des tensions sur le commerce mondial ainsi qu’un retour marqué de l’inflation. Dans le sillage du resserrement monétaire de la Fed, tous les opérateurs pariaient en outre sur une hausse du dollar, source d’inquiétudes pour l’économie américaine mais aussi pour les pays émergents endettés en billets verts. Dans ce contexte, les entreprises évoquaient une visibilité réduite. Sur le front géopolitique, les tensions étaient également jugées capables de faire dérailler la croissance de l’économie mondiale. Au final, aucune de ces menaces ne s’est concrétisée. D’une certaine manière, cette absence de mauvaise nouvelle a positivement surpris le marché qui s’est découvert une nouvelle marge de progression. Cette année, le sentiment est totalement différent, voire inverse : les opérateurs affichent un moral d’acier et évoquent très peu de dangers [...]. //

 

#Spécial Stratégie 2018

Nos éclairages

Un retour sur notre méthodologie

Politique monétaire : un tournant historique à négocier

Le vrai visage de l'obligataire

Un point sur l'évolution à venir des changes

Croissance mondiale : attention aux excès d'optimisme

Précisions sur les pays émergents

Vers un retour de l'inflation ?

Bénéfices des entreprises : les attentes sont très élevées

Réforme fiscale américaine : un vrai stimulus ?

2018, une année de transition pour certaines de nos valeurs Favorites

Revue de détail des principaux secteurs d'activité, valorisations et perspectives  //

 

#nouvelles_des_favorites

Sanofi envisage des acquisitions

Mais aussi Air Liquide / Carrefour / Edenred / Nestlé //

 

#recommandations

Nos conseils sur les Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique, les changements de limites, les dernières opérations //

 

#fiche_favorite

Rio Tinto

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

Et toujours : 8 jours en Bourse, nos conseils sur les opérations sur titres, nos brèves de fiscalité, nos brèves, le chiffre de la semaine et le graphique de la semaine //




Sommaires précédents >>