X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Point hebdomadaire et sommaire

PROPOS UTILES #2780

1er/8 novembre 2017

 

La BCE fait danser les marchés

Semaine du 23 au 30 octobre 2017

L’ère de domination des banques centrales sur les marchés financiers n’est pas encore terminée. Alors que la Fed tend à s’effacer, la BCE a clairement indiqué vouloir jouer les prolongations en repoussant la fin de son programme de rachats d’actifs à septembre 2018. évidemment, avec un bilan qui dépasse désormais celui de la banque centrale américaine et le cap des 4 500 Mds €, l’institution est contrainte de diviser par deux le montant des liquidités injectées mensuellement, à 30 Mds €. Mais Mario Draghi veut encore peser. Il a ainsi promis de procéder à un nouvel assouplissement de la politique monétaire si les choses devaient à nouveau mal tourner en zone euro. Il a également réaffirmé la volonté de la banque de maintenir au plus bas ses taux directeurs. Il n’en fallait pas plus pour que les investisseurs continuent de danser. Les indices européens ont ainsi inscrit de nouveaux plus hauts annuels tandis que l'euro se repliait. La monnaie unique reculait logiquement face au billet vert pour inscrire un point bas de trois mois à 1,1575 $. De l’autre côté de l’Atlantique, le Nasdaq a mené la course aux records. L’indice a été soutenu par l’envolée des grandes valeurs technologiques (Facebook, Apple, Amazon et Alphabet) dont les résultats trimestriels ont été salués. Par ailleurs, la croissance de l’économie américaine s’est établie à + 3 % en rythme annualisé au 3ème trimestre. Pour rappel, elle était ressortie à + 3,1 % au 2ème et à + 1,2 % au 1er. La consommation des ménages, qui pèse pour les deux-tiers de la croissance, a constitué la bonne surprise. Alors que les économistes s’attendaient à ce qu’elle soit durement affectée par le passage des ouragans dans le sud des Etats-Unis, elle a progressé de + 2,4 %. L’investissement privé était bien orienté (+ 6 %) tandis que le marché immobilier résidentiel a pesé (- 6 %). Pour l’ensemble de l’année, le consensus table sur une croissance de + 2,3 %. Depuis la crise de 2008/2009, et en dépit de l’action de la Fed, elle est ressortie à + 2 % en moyenne. Mais les mauvaises nouvelles sur le front politique n’ont pas perturbé les opérateurs. La mise en accusation de trois membres de l’équipe de campagne de Donald Trump dans l’enquête sur les présumées ingérences russes lors de l’élection présidentielle américaine a été ignorée. Cette annonce risque pourtant de réduire encore la marge de manœuvre, si elle existe, de l’administration Trump pour faire passer sa réforme fiscale. Selon Bloomberg, celle-ci ne viserait d’ailleurs à ramener l’impôt sur les sociétés à 20 % qu’en 2022, le taux actuel de 35 % ne devant être réduit que de 3 points en 2018. Les investisseurs et les algorithmes ont là encore préféré ignorer le spectre d’une mauvaise nouvelle. //

 

Au sommaire de ce numéro

 

#opérations

Le CAC 40 a donc franchi le cap des 5 500 pts grâce aux bons soins de Mario Draghi de la BCE, lequel ne rate visiblement jamais un rendez-vous avec les marchés... Cette semaine, nous décidons de solder notre ligne sur une de nos Favorites après un parcours (de très longue date) qui aura dépassé tous nos espoirs (sur la seule année 2017, cettte action a bondi de près de + 90 %). Mais voilà, il convient de ne pas se laisser bercer d'illusions : la valorisation de ce dossier est désormais beaucoup trop élevée et le risque de déception conséquent, pour peu que l'on se penche sur les fondements de la croissance actuelle des ventes de cette société. Nous décidons par ailleurs, dans le même secteur, d'alléger une autre de nos positions, là encore par sécurité, avec au passage un gain une fois de plus très appréciable.

Nos Opportunités se sont également bien comportées cette semaine encore et certains objectifs ont été ajustés en conséquence (autant prendre ce qui peut être pris). Nous avons par ailleurs revendu la moitié de notre position sur une valeur de la technologie américaine (le gain ressort à + 14 % avec prise en compte des effets de changes négatifs).

Une bien bonne semaine ! //

 

#stratégie

Bourses émergentes : que faut-il en penser ?

Comme convenu, nous poursuivons noter article sur les émergents débuté la semaine dernière. Faut-il y investir ? S'y maintenir ? Retrouvez notre analyse sur la question. //

 

#regard_sur

Twitter surprend

La société se rapproche du seuil de rentabilité. Une meilleure maîtrise des coûts est à saluer. Notre analyse de ce dossier très volatil et notre conseil.

Essilor rassure

Le n° 1 mondial de l'optique, qui doit fusionner avec Luxottica, a publié un chiffre d'affaires en ligne avec les attentes. Ce dossier va-t-il retrouver son dynamisme d'antan ? //

 

#nouvelles_des_favorites

LafargeHolcim avertit sur ses résultats

Mais aussi AccorHotels / Alphabet / Atos / Linde / Roche / Saint-GobainTotal  //

 

#recommandations

Nos conseils sur les Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique, les changements de limites, les dernières opérations //

 

#fiche_favorite

LVMH

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

#regard_sur

Kering : que penser des trimestriels ?

L'action a une fois encore bondi suite à la publication de son chiffre d'affaires trimestriel. Mais la croissance du groupe est-elle soutenable ? Et surtout, sur quoi repose-t-elle vraiment ?

Schneider Electric relève ses prévisions

Les objectifs annuels de la société ont été ajustés à la hausse. La direction fait toutefois montre de prudence pour ce qui est du prochain exercice. Les investisseurs n'ont pas prêté attention à ce dernier élément. //

 

#opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à fort potentiel mais à risque élevé //

 

#questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction (Opération sur titre pour Assystem : que faire ? / Que faire des mes actions Virbac achetées sur recommandation de mon banquier ? / Après le décrochage de DBV Technologies, avez-vous un conseil pour les actionnaires ?) //

 

#bloc-notes

Quand le banquier central peine à expliquer sa politique.

La Chine est une dictature politique mais aussi économique.

 

#par_dessus_le_marché

Nouveau record pour la dette mondiale

 

Et toujours : 8 jours en Bourse, nos conseils sur les opérations sur titres, nos brèves de fiscalité, nos brèves, le chiffre de la semaine et le graphique de la semaine //



Sommaires précédents >>