X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

Intervention des Propos Utiles dans After Business sur BFM Business
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans AfterBusiness sur BFM Business. Au programme des "Market Movers" : le recul des marchés européens après huit semaines de hausse (la faute à qui ?), la chute de l'euro face au dollar (une bonne nouvelle ou un symptôme inquiétant ?), les minutes de la (lire la suite)
Les raisons de la hausse du CAC 40
Mais quelle mouche a piqué les investisseurs ? En un temps très court, le CAC 40 s’est extirpé de la zone dangereuse de 5 050 pts pour bondir, en quasi ligne droite, au-dessus des 5 500 pts, à quelques encablures seulement de son sommet annuel, par ailleurs plus haut depuis 2008. Les valeurs exportatrices ont mené le bal, en raison du repli observé par l’euro face au billet vert (-4% environ depuis le 26 mars). Kering, (lire la suite)
Point hebdomadaire et sommaire
PROPOS UTILES #2805 2/9 mai 2018   L'Europe poursuit sa hausse Semaine du 23 au 30 avril 2018 Les places boursières européennes ont poursuivi leur progression cette semaine, ce qui n’était pas le cas de leurs homologues américaines. Pourtant, de l’autre côté de l’Atlantique, le taux des emprunts d’état à 10 ans restait globalement stable autour des 3%, ce qui limitait les inquiétudes. Dans le même temps, une certaine accalmie était (lire la suite)
Point hebdomadaire et sommaire
PROPOS UTILES #2803 18/25 avril 2018   Retour à l'économie et aux entreprises Semaine du 9 au 16 avril 2018 Après les frappes militaires menées par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France contre trois sites en Syrie, la crainte d’une escalade des tensions géopolitiques s’est quelque peu réduite. La Russie comme l’Iran n’ont, il est vrai, pas réagi sur le terrain. Parallèlement, les Occidentaux ont affirmé que ces frappes (lire la suite)
Intervention des Propos Utiles dans AfterBusiness sur BFMBusiness
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans AfterBusiness sur BFM Business. Au programme des "Market Movers" : l'impact quotidien de Donald Trump sur les différents marchés (ses déclarations n'aident pas les investisseurs à retrouver la sérénité), les chiffres trimestriels de L'Oréal (la stratégie orientée vers le luxe et les soins de (lire la suite)
L'Europe est privilégiée par les investisseurs
Les marchés ont cédé un terrain significatif  depuis leurs récents sommets, tandis que la volatilité faisait un retour remarqué et, pour notre part, attendu. Les différentes places ont malgré tout reculé dans des proportions biens différentes. L’Europe semble avoir bénéficié d’une prime au détriment des Etats-Unis qui ont été plus lourdement vendus (en Europe, la (lire la suite)
Intervention des Propos Utiles dans AfterBusiness sur BFM Business
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans AfterBusiness sur BFM Business. Au programme des "Market Movers" : le retournement du secteur de la technologie à Wall Street (une conjonction d'évènements y a contribué), Amazon dans le viseur de Donald Trump (comment le Président américain peut-il faire mal au distributeur ?), les (lire la suite)
Cryptomonnaies : les Etats s'imposeront
Les cryptomonnaies étaient inscrites à l’agenda du G20 Finances de Buenos Aires. Voilà sans nul doute une forme de reconnaissance pour le Bitcoin, le Ripple et les 1 500 autres monnaies virtuelles déjà créées. Sauf que la question préoccupant les ministres des Finances des 20 plus grandes économies avait des implications risquées pour leur existence. « Faut-il ou non réguler les monnaies virtuelles, et si (lire la suite)
Intervention des Propos Utiles dans AfterBusiness sur BFM Business
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans AfterBusiness sur BFM Business. Au programme des "Market Movers" : l'offensive protectionniste de Donald Trump (la politique prime-t-elle sur l'économie ?), la consommation décevante des ménages américains (comment l'expliquer ? Y a-t-il un risque de ralentissement ?) (lire la suite)
Point hebdomadaire et sommaire
Jerome Powell a donc déçu les marchés cette semaine, preuve s’il en est que la politique monétaire reste au centre des débats et que le maintien de son caractère ultra-accommodant constitue le soutien principal des indices. A l’occasion de sa première allocution devant le Congrès américain, le nouveau président de la Réserve fédérale a laissait entendre qu’il souhaitait éviter toute surchauffe de l’économie. La  tonalité (lire la suite)