X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

À la une

Le bilan trimestriel des Favorites (rédigé le 07/04/2010)

(07/04/2010) À la fin de l'année dernière, nous anticipions une correction sur les marchés boursiers pour les premières semaines de l'exercice 2010. Dès lors, la stratégie appliquée fut d'opérer principalement des ventes/allégements (17) et de limiter nos achats à des cas particuliers (2). L'objectif était de récupérer des liquidités pour être en mesure de profiter du repli à venir. Ce dernier est bel et bien survenu au cours du trimestre. À Paris, l'indice CAC 40 a ainsi chuté de plus de 13 % pour revenir s'appuyer sur les 3 500 pts avant de rebondir à nouveau vers les 4 000 pts. Si vous nous suivez, ce violent trou d'air a été l'occasion d'opérer onze achats/renforcements entre le 27 janvier et le 10 février 2010. Vous noterez à ce titre que huit de ces valeurs (Accor, Air Liquide, Axa, Lafarge, Pernod Ricard, Schneider Electric, Total et Valeo) avaient été vendues/allégées en 2009 et ont pu être reprises à des cours inférieurs. En ce qui concerne Saint-Gobain, la valeur a fait son entrée dans notre sélection pour la première fois. Le marché français ayant enregistré l'une des baisses les plus fortes, il est par ailleurs logique de constater que les achats/renforcements ont exclusivement porté sur des valeurs françaises. Du côté des ventes/allégements, dix opérations ont été débouclées. Quelques titres (Schlumberger, Sanofi-Aventis, Pfizer et Accor) ont pu être cédés en tout début d'année, les autres l'ont été durant la remontée vers les 4 000 pts. Trois Favorites achetées/renforcées durant le trimestre, à savoir Air Liquide, Schneider Electric et Valeo, ont déjà atteint notre limite haute. La meilleure performance revient à cette dernière dont la volatilité ne se dément pas.



Notre objectif était de récupérer des liquidités puis de les réinjecter dans un marché décoté. Mission accomplie, dirons-nous. Alors que le CAC 40 est stable depuis janvier, vous avez pu opérer des manœuvres bénéficiaires. De nouveaux allégements devraient bientôt être possibles.

Copyright (c) 2010 Propos Utiles www.proposutiles.com