X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

À la une

Cryptomonnaies : les Etats s'imposeront (rédigé le 21/03/2018)

Les cryptomonnaies étaient inscrites à l’agenda du G20 Finances de Buenos Aires. Voilà sans nul doute une forme de reconnaissance pour le Bitcoin, le Ripple et les 1 500 autres monnaies virtuelles déjà créées. Sauf que la question préoccupant les ministres des Finances des 20 plus grandes économies avait des implications risquées pour leur existence. « Faut-il ou non réguler les monnaies virtuelles, et si oui comment ? », se sont en effet interrogés les grands argentiers.

 

La popularité grandissante des cryptomonnaies les interpelle et les inquiète. Officiellement, les ministres et les banquiers centraux disent redouter que les particuliers perdent gros en misant sur ces « actifs » hautement spéculatifs. En réalité, ils n’aiment tout simplement pas l’idée que le monopole des Etats de battre monnaie puisse être remis en question. Réguler les cryptomonnaies constituerait dès lors le meilleur moyen de détruire leur attractivité. Mais il leur est difficile de prendre une décision commune. Ainsi, le Conseil de stabilité financière du G20 a rejeté les appels à une régulation, jugeant que les cryptomonnaies, au regard de leur taille limitée, ne font pas encore courir de risque à la stabilité financière.

 

Les grands pays vont donc avancer en ordre dispersé. Certains s’apprêtent à interdire purement et simplement l’usage des monnaies virtuelles. D’autres vont tenter de les rendre inutilisables. L’Autorité bancaire européenne recommande ainsi d’empêcher les banques d’en acheter, d’en vendre ou d’en détenir. Enfin, des pays envisagent de créer leur propre monnaie virtuelle pour mieux éradiquer les initiatives privées. La Chine et la Russie ont déjà dévoilé cette tactique d’étouffement. Dans tous les cas, l’espérance de vie de la plupart des cryptomonnaies existantes paraît limitée. Ne nous y trompons pas : l’idée d’une société sans pièces et billets fait bel et bien rêver les Etats. La Suède a d’ailleurs indiqué anticiper ce « paradis » pour 2030. Mais leur projet n’est certainement pas d’y accéder en perdant le contrôle qu’ils exercent aujourd’hui...

 

Pour connaître nos conseils, notre méthode d'investissement et pour gagner en Bourse, abonnez-vous à Propos Utiles (12 pages d'analyses et de conseils / 48 numéros par an) en cliquant ici.

 

Copyright (c) Propos Utiles www.proposutiles.fr