X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

À la une

Les investisseurs dans le brouillard (rédigé le 22/12/2015)

ll y a un an, les économistes et les stratèges de marché étaient catégoriques. « Prenez des risques », affirmaient-ils en cœur, « car l’alignement des planètes n’a jamais été aussi parfait ». Qu’entendaient-ils par là ? Tout simplement que l’action de la Banque centrale européenne (BCE) conjuguée à la baisse de l’euro et au repli du pétrole offraient des conditions incroyablement favorables pour l’économie et les marchés d’actions européens. Ce très large consensus ne manquait pas de nous étonner. Voici ainsi ce que nous écrivions dans notre numéro Spécial Stratégie du début du mois de janvier 2015 : « Tant les rendements que les potentiels de plus-values sont plus attractifs en Bourse qu’ailleurs. Comme en 2014, il faut toutefois s’attendre à voir le marché boursier connaître des accès de fièvre, à la hausse comme à la baisse. L’environnement politique, géopolitique et monétaire ne peut qu’entretenir le retour de la volatilité opéré depuis l’été 2014. Le début d’année 2015 est à ce titre révélateur. Plus que jamais, il conviendra donc de conserver un large volant de liquidités pour agir, de savoir faire preuve de patience lorsqu’un équilibre incertain prend forme, d’oser parfois aller à contre-courant et surtout d’être prompt à nouer ou dénouer les positions ».

 

Douze mois plus tard, nous nous félicitons de ne pas avoir succombé à l’euphorie du 1er trimestre. Celle-ci avait, sur le papier, tout pour séduire mais constituait en réalité un véritable piège pour nombre d’investisseurs. Ainsi, parmi ceux qui se sont laissés berner par le mirage d’un marché à sens unique, très peu ont par la suite pu se repositionner pour profiter des corrections et des rebonds qui se sont succédé. Il aurait fallu pour cela qu’ils conservent des liquidités... Or, les encouragements à prendre des risques lancés par la sphère financière mais aussi le monde politique n’étaient assortis d’aucun conseil en la matière. Dommage... Cet exercice aura une nouvelle fois démontré qu’investir en Bourse requiert une méthode et une stratégie. Il ne s’agit pas de suivre les foules mais de les précéder. Bien sûr, il est illusoire de croire que l’on peut toujours être dans le bon sens. Mais c’est bel et bien là que la méthode est utile : elle permet d’agir sereinement et de ne pas se noyer à la première erreur. En cet fin d’exercice, il est étonnant de mesurer à quel point les investisseurs sont dans le brouillard.

 

La réaction à la hausse de taux de la Réserve fédérale, la première en neuf ans, est révélatrice. Dans un premier temps, la grande prudence de Janet Yellen (« Il ne faut pas surestimer la signification de cette première hausse. La politique monétaire reste accommodante et elle va évoluer de façon graduelle », a-t-elle précisé) a été saluée. Puis rapidement, les opérateurs se sont inquiétés d’un possible faux-pas de la Fed dans un environnement économique qui, en dépit d’un activisme inédit des autorités monétaires, demeure fragile et incertain.

 

Plus largement, l’actuelle volatilité des indices reflète une absence de visibilité sur la politique des banques centrales, sur l’orientation de l’économie, sur les taux de change et sur la réalité de la croissance des bénéfices des entreprises cotées. La tension est d’autant plus palpable que les niveaux de valorisation sont supérieurs à leur moyenne historique. Incitée à prendre des risques, la planète financière a ouvert la voie à un nouveau cycle d’endettement alors que l’excès de dettes constituait justement l’une des premières causes de la crise de 2008. Ajouter de la dette à la dette n’était sans doute pas la solution et les opérateurs semblent le comprendre depuis quelques semaines seulement. Nous reviendrons bien sur ces éléments dans notre numéro Spécial Stratégie 2016. En attendant, nous vous souhaitons de passer d’excellentes fêtes de fin d’année.

 

 

Pour découvrir nos conseils suite à cet article, notre lettre hebdomadaire (12 pages d'analyses et de conseils) et profiter de notre expérience, cliquez ici.

 

Copyright (c) Propos Utiles www.proposutiles.f