X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Réflexions économiques
Investissements boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

À la une

L'Afrique, un investissement d'avenir ? (rédigé le 10/10/2012)

Nous nous efforçons d’accroître la diversification géographique de nos placements en réponse aux difficultés rencontrées par la France et la majeure partie du Vieux Continent (voir PU n° 2519). Dans le même temps, nous restons à l’écart des émergents regroupés sous l’acronyme BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), lesquels montrent leurs limites. Face à une activité qui ralentit chez ces derniers et à la récession qui guette une bonne partie du monde occidental, les zones géographiques qui s’affichent en croissance méritent que l’on s’y arrête. C’est ainsi que nous nous penchons cette fois sur le continent africain (uniquement Afrique subsaharienne, donc hors Maghreb) dont les perspectives sont intéressantes.

 

Des atouts indéniables

 

Investir en Afrique ? Bien peu de particuliers évoquent cette possibilité tant le continent noir semble accumuler les handicaps et les retards. Le regard des investisseurs que nous sommes se doit cependant de changer et d’oublier ce qui constitue le plus souvent des aprioris alors que l’Afrique connaît depuis quelques années de profonds et positifs bouleversements. Depuis le début des années 2000, le continent affiche ainsi une croissance discontinue, laquelle n’a été que marginalement affectée par la crise financière de 2007 et la récession mondiale qui a suivi. Comment l’expliquer ? D’une manière générale, les dettes publiques des pays africains ont été restructurées tandis que le cadre réglementaire des investissements s’améliorait nettement. Le classement international Doing Business témoigne de ces changements. Celui-ci rend compte, année après année, des réformes entreprises visant à y développer les investissements et améliorer le climat des affaires. Il convient par ailleurs de ne pas sous-estimer les indéniables atouts dont dispose le continent et en premier lieu ses importantes richesses naturelles ainsi que le dynamisme de sa démographie. D’une manière plus générale cette fois, la montée en puissance des nations émergentes, en modifiant de façon radicale les équilibres tant diplomatiques qu’économiques, a permis à l’Afrique d’occuper enfin la place qui devait être la sienne. C’est ainsi que le commerce entre les émergents et l’Afrique s’est considérablement développé au cours des dernières années. Dans le même temps, le commerce interrégional, autrefois totalement délaissé, constitue une priorité, comme en attestent les infrastructures mises en place ou programmées. C’est ainsi que les bases d’une zone de libre-échange ont été lancées dernièrement avec pour horizon l’année 2017. En conséquence, une véritable classe moyenne urbanisée commence à voir le jour en Afrique, laquelle dynamise la demande intérieure. Selon les données publiées par le bureau d’études McKinsey, plus de 220 millions d’Africains vont entrer sur le marché des biens de consommation de base d’ici 2015. C’est ainsi que d’après les estimations publiées par la Banque africaine de développement (BAD), le taux de croissance du continent devrait ressortir à 4,5 % en 2012 et demeurer élevé dans les années à venir.

 

Un choix d’investissement

 

Les trackers, que nous privilégions habituellement, ne répondent pas à nos attentes pour ce qui est d’un investissement en Afrique subsaharienne. Nous devons nous rabattre sur les fonds, de manière exceptionnelle. Parmi ceux-ci, nous privilégions le DWS Invest Africa (code ISIN : LU0329759764, coté à Francfort) pour une détention de moyen/long terme. Ce véhicule d’investissement n’est pas éligible au PEA. Veillez à négocier les frais avec votre intermédiaire. Les lignes principales de ce fonds sont actuellement First Quantum Minerals (mines), Tullow Oil (énergie), Iamgold (mines d’or) et Naspers (biens de consommation).

 

Copyright (c) Propos Utiles www.proposutiles.com